ACCUEIL

Cristiana Eso Opéra de Limoges

Pensées pour JANVIER:

Le 15 janvier a été choisi comme Journée Nationale de la Culture en Roumanie. C’est précisément la date de naissance du plus grand poète roumain, Mihai Eminescu (1850-1889).

À son propos le critique littéraire Titu Maiorescu* écrivait : « Autant que l’esprit humain peut prévoir, la littérature poétique roumaine commencera au XX siècle sous les auspices de son génie, et la forme de la langue roumaine qui a trouvé dans le poète Eminescu la plus belle incarnation jusqu’à aujourd’hui, sera le point de départ de tout développement futur de la pensée roumaine. »

*(avocat, essayiste, esthéticien, critique littéraire, homme d’état roumain, ministre de l’intérieur et membre fondateur de l’Académie roumaine et de la société littéraire Junimea).

 

POÉSIES d’EMINESCU traduites en français: https://www.romanianvoice.com/poezii/poeti_tr/eminescu_fra.php

 

Pensées pour DÉCEMBRE:

Carmen Sylva, Elisabeth- Reine de Roumanie (29 dec. 1843 – 2 mars 1916). Épouse du roi Charles Ier de Roumanie. Musicienne, peintre et poète, elle a réuni les récits et légendes de son pays, publié des poésies, et laissé des Mémoires sous le pseudonyme de Carmen Sylva.
Les pensées d’une reine, un volume d’aphorismes en prose publié en 1882 à Paris, qui sera récompensé par le prix Botta, décerné tous les trois ans par l’Académie française, et sera publié en allemand en 1890 à Bonn sous le titre Vom Amboss :

 

« La bêtise se met au premier rang pour être vue; l’intelligence se met en arrière pour voir. »
« Les ennemis ne sont utiles que tant qu’il s’agit de monter. Au sommet, il n’en faut plus. »
« Quand on veut affirmer quelque chose, on appelle toujours Dieu à témoin, parce qu’il ne contredit pas.
« Pourquoi décrire le laid, quand le beau n’est pas encore épuisé? »
« Vous ne pouvez être spirituel que lorsque ceux qui vous entourent le sont aussi. Le coq a beau chanter aux canards, ils ne l’entendent pas. »

 

Nicolae Labiș (né. 2 déc 1935, décédé 22 déc 1956, Bucarest) poète roumain. Le critique Eugen Simion l’a surnommé „buzduganul unei generații- la massue de sa génération” . https://www.historia.ro/sectiune/portret/articol/nicolae-labis-poezie-si-zbucium
Eugen Simion – critique et historien littéraire, éditeur, essayiste, professeur universitaire roumain, membre de l’Académie roumaine et président de cette institution de 1998 à 2006.
https://lyricstranslate.com/fr/moartea-caprioarei-la-mort-de-la-biche.html

 

PROCHAINEMENT :

OPÉRA DE LIMOGES LA VILLE MORTE de Erich Wolfgang Korngold. Mise en scène de Sandrine Anglade.
Vendredi 25 janvier 2019 – 20h
Dimanche 27 janvier 2019 – 15h.

ÉVÉNEMENTS PASSÉS :

Parution du Numéro 3 de la Revue A. Sujet principal: Caravaggio
http://revue-a.fr/