ACCUEIL

baniere-cristiana-gris-2

 

***

Acquisition de mon dernier recueil bilingue de poésie ARTISANS DE L’INVISIBLE http://revue-a.fr/

***

PROCHAINEMENT :

Carnavocal, Le Carnaval des animaux, Version pour chœur amateur et chœur professionnel, ensemble instrumental et récitant, d’après Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns.

Mots clefs: animaux, écologie, enfants, humour, décalage, etc…
Vendredi 09 décembre, 2022 à 14h30 et 20h00
Samedi 10 décembre, 2022 – 15:00

 

ÉVÉNEMENTS PASSÉS :

 

Reprise  à l’Opéra impérial de Compiègne, œuvre pour chœur et solistes, Peer Gynt de Grieg, samedi 26 novembre.

***

Prix de la Filiale DOBROGEA de l’Union des Ecrivains Roumains, section poésie, pour l’année 2019, avec le volume bilingue « ARTISANII INVIZIBILULUI- ARTISANS de L’INVISIBLE ».

Mai 2022, Constanţa.  « Le gala de remise des prix de la branche Dobrogea de l’Union des écrivains roumains pour les années 2019, 2020, 2021 et les prix du magazine Ex Ponto. L’Union des Écrivains Roumains mettent en avant l’élite des écrivains contemporains, ceux qui se sont distingués par des livres destinés à ouvrir un regard complexe et renouvelé sur notre temps, sur l’époque dans laquelle nous vivons. Dans le même temps, la revue Ex Ponto, la seule revue littéraire de Constanţa publiée sous les auspices de l’Union des écrivains roumains, a réuni les voix culturelles et scientifiques les plus prestigieuses, contribuant à la configuration d’une identité culturelle de l’espace Dobrogea, soulignant sa singularité et valeurs. » Communiqué presse de la bibliothèque municipale « Ioan N. Roman ».

Les trophées sont signés par l’artiste plasticien Eusebio Spânu.

Concert de mélodies françaises et roumaines, avec le pianiste Nicolae Dumitru.

 

Prix ​​de l’Union des écrivains roumains, Filiale de Dobrogea :
2019 – poésie : Cristiana Eso, prose : Diana Dobriță Balea, essai : Cătălin Pavel.
2020 – poésie : Iulian Talianu et Mircea Lungu, prose : Andreea Soceanu,

Prix Omnia – Serban Codrin.
2021 – poésie : Otilia Ardeleanu, prose : Constantin Costache,

Prix Omnia : Nicolae Rotund.

 

***

Dernière Symphonie, Ludwig van Beethoven, Symphonie n°9 « avec un chœur final sur l’Ode à la joie de Schiller », en ré mineur, opus 125 – Vendredi, 31 décembre, 2021

La Symphonie n° 9 en ré mineur, op. 125, est une symphonie chorale, la dernière symphonie complète de Ludwig van Beethoven, composée entre 1822 et 1824. Jouée pour la première fois à Vienne le 7 mai 1824, elle est considérée par de nombreux critiques et musicologues comme la plus grande œuvre de Beethoven et l’une des réalisations majeures dans l’histoire de la musique. Elle attire le public, devenant au fil du temps une des pièces parmi les plus connues et les plus jouées au monde.

Beethoven utilise pour la première fois le chant vocal dans une symphonie. Les paroles sont chantées lors du 4ème mouvement par quatre solistes vocaux et le chœur mixte. Ils ont été extraits de « l’Ode à la joie », un poème écrit par Friedrich Schiller en 1785 et révisé en 1803, avec des ajouts de texte faits par Beethoven.
En 2001, le manuscrit original de Beethoven, détenu par la Bibliothèque d’État de Berlin, a été ajouté à la liste du patrimoine du programme Mémoire du monde établi par les Nations Unies.

Quelques symphonies pour chœur et orchestre:

Roméo et Juliette, op. 17, de Hector Berlioz (1839)
Grande symphonie funèbre et triomphale, op. 15, de Hector Berlioz (1840)
Lobgesang (Symphonie n° 2) de Felix Mendelssohn (1840)
Faust-Symphonie (1854), et Dante Symphonie de Franz Liszt (1856)

Kullervo, op. 7, de Jean Sibelius (1892) texte extrait du Kalevala
Symphonie n° 2 en ut mineur, « Résurrection », de Gustav Mahler (1894)
Symphonie n° 3 en ré mineur, de Gustav Mahler (1896)
Symphonie no 1 en mi majeur, op. 26, d’Alexandre Scriabine (1900).

***

Thème « Nocturne roumaine », duo ALM’ARTIS. Romances, mélodies traditionnelles et religieuses roumaines.

 

Concert voix et harpe, avec des mélodies roumaines: Tiberiu Brediceanu,Trajan Popesco, Paul Constantinesco, Ion Borgovan, Alfred Alessandresco…

Et lectures de quelques-unes de mes poésies, celles de Paul Verlaine, d’Alfred de Musset, d’Alain Bosquet, et pas moins grand Tudor Arghezi.

La culture au Grand Jour, concert à Saint-Amand-Magnazeix, 2021.

***